close
close
logofar
logofar
open menuopen menu

Jutyar

Mickaël Phelippeau (FR)

création
août
2016

À la croisée des arts plastiques et de la chorégraphie, Mickaël Phelippeau axe sa démarche sur la rencontre avec des personnes provenant d'horizons divers, créant ainsi l'occasion de réaliser des portraits croisés. Au mois de février dernier, il a été invité par le far° pour donner un atelier à des migrants récemment arrivés à Nyon. «Face à des personnes qui sont dans l'incertitude de tous les instants, que peut la danse? s'interroge-t-il. Je leur propose que nous nous présentions et que nous nous transmettions des danses. Alors que j'appréhendais leur réaction, c'est un feu d'artifice de chants, d'empoignements, de rires, de fiertés et de corps à corps. Parmi ces hommes, Jutyar Ali m'interpelle par sa joie de vivre, par son énergie et par sa manière d'inviter les autres participants dans la danse en les prenant par les épaules. Un projet naît ce jour-là.» À l'image de la complexité d'un parcours reliant le Kurdistan irakien à la Suisse, Mickaël Phelippeau souhaite construire avec le jeune homme un portrait chorégraphique.

balise 01  jeudi 11 août, 20h30, cour de l'Usine
rencontre et discussion à propos de Jutyar

conception : Mickaël Phelippeau / interprétation : Jutyar Ali / production : Fabrik Cassiopée, far° Nyon / production déléguée : bi-p association / diffusion, administration : Fabrik Cassiopée – Isabelle Morel, Manon Crochemore / la bi-p est soutenue par la DRAC Centre-Val-de-Loire – ministère de la Culture et de la Communication, au titre du conventionnement, par la région Centre-Val-de-Loire au titre du conventionnement, par les départements de l'Essonne et de la Seine-Saint-Denis ; cette proposition est soutenue dans le cadre des projets d'intégration de la ville de Nyon

repères biographiques : Après une formation en arts plastiques et en danse, Mickaël Phelippeau travaille auprès de nombreux chorégraphes (parmi lesquels Mathilde Monnier, Alain Buffard, Daniel Larrieu, Julie Desprairies), et de 2001 à 2008 au sein du Clubdes5, collectif d’interprètes. Depuis 2003, il axe principalement ses recherches autour de la démarche bi-portrait et crée les pièces chorégraphiques bi-portrait Jean-Yves (2008), bi-portrait Yves C. (2008), Round Round Round (2010), Numéro d’objet (2011), Sueños, Chorus (2012), enjoy the silence (2013), bi-portrait Erwan K. (2013), Pour Ethan (2014) et Set-Up (2014), Llámame Lola (2015) et Avec Anastasia (2015). Depuis 2010, Mickaël Phelippeau est directeur artistique de la manifestation À domicile à Guissény en Bretagne où il invite des chorégraphes en résidence à travailler avec les habitants de ce village. De 2011 à 2014, Mickaël Phelippeau est artiste associé au Quartz, scène nationale de Brest et de 2012 à 2016 au Théâtre Brétigny, scène conventionnée. Il est en résidence longue à l’échangeur - CDC Hauts-de-France de 2014 à 2016 ; en résidence au Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée danse de Tremblay-en-France dans le cadre de «Territoire(s) de la danse» 2016 ; artiste complice du Merlan, scène nationale de Marseille (2016 - 2018), artiste compagnon au Centre chorégraphique national de Caen en Normandie (2016 - 2019).